elsia

Des nouvelles de moi, de ce que je fais, de ce que je vois et qui *ring a bell*

27/06/11

Luxembourg est une ville délicieuse

Vous savez quoi, je reviens de vacances.
La preuve : j'ai pris un coup de soleil !
(sur un seul bras, histoire d'avoir l'air maline)

Et là où c'est encore plus phénoménal, c'est que mes vacances et ce coup de soleil ont été pris... au Luxembourg !

Ce qui d'une pierre, deux coups, prouvera aux grincheux qu'il fait beau au Luxembourg, et que l'on peut très bien s'y amuser en vacances.

Je n'y avais jamais été, j'avais tranversé souvent ce pays en allant vers la Belgique, mais jamais je n'avais songé à m'y arrêter et je vous le dis : c'est un tort, car à Luxembourg, on peut avec plaisir :

- voir le feu d'artifice de sa vie - grâce à un pass vip humain, se retrouver à la terrasse d'une banque, surplombant la foule et ses oreilles de lapin clignotantes (l'accessoire de la soirée, allez savoir), s'en prendre plein les yeux, plein le coeur, la cage thoracique vibrante, la plus belle vue qu'on puisse imaginer ! merci-merci-merci à l'homme de la soirée !

- s'y promener en long, en large et surtout en travers - c'est très beau et c'est très vert, il y a des jardins, des parcs, des squares, mais aussi très urbain quand on aime les rues sinueuses pavées autant que les grands rues commerciales, et aussi il y a pleinement de quoi longer, monter des escaliers et en descendre, bref crapahuter sur des corniches et remparts divers et variés ; et j'ajouterais qu'on peut aussi explorer des chantiers la nuit si on aime les échafaudages comme certains ; et j'ajouterais  encore qu'on peut d'autant plus s'y promener que l'on est accompagnée par deux mordus d'OSM... peu de chances de se perdre !

Mudam_Tayou_Home_Sweet_Home_1- être bouleversé par des expositions captivantes - on m'avait vanté les musées luxembourgeois, et bien je n'ai pas été déçue avec le MUDAM où sur 3 expositions, j'ai eu 3 chocs majeurs : les photographies de Mac Adams, mais bien plus encore ses installations que j'ai découvertes à cette occasion ; les installations de Pascale Martine Tayou, dont un nid d'oiseaux imaginaires enchanteur dont la masse confuse et bruissante est encore dans mes yeux ; et surtout les collages de John Stezaker, dont j'ignorais totalement l'oeuvre, un travail saisissant, à la fois émouvant et troublant, narratif et intuitif, je suis pas prête de m'en remettre !

- manger une part énooooooooorme de gateau au chocolat en face du palais du Grand Duc, dont vous connaîtrez très bien le visage à la fin du séjour tant les portraits de famille sont légion dans les devantures de magasins, surtout en ces jours de fête nationale : j'ai même croisé un Grand Duc en tapis à défaut du vrai ; par contre vous apprendrez que ce cher Henri n'est pas né le 23 juin même si on lui souhaite son anniversaire ce jour là mais le 16 avril (on s'en fiche un peu, mais c'est mon côté trivial poursuit qui se réveille) ;

- aller à Bruxelles pour la journée (c'est à 2h de Luxembourg ville) et rencontrer Gwendoline à l'eau chaude, avec un plaisir très sincère même si ( ou peut-être parce que) les mots s'emmêlent un peu et que les casaques de tournois deviennent des cosaques imprimés au fer rouge ! Il pleuvait à Bruxelles mais ça n'avait pas d'importance, il y avait des amis, des livres, une petite fille qui savait lire et un garçon qui allait à sa première "fiesta" (prenez garde à ne pas dire "surprise-partie", "boum", ou même "soirée", le vocabulaire festif s'adapte aux temps et il faut se mettre à la page et vieillir en souriant au fil des mots)

et aussi, je n'ai pas testé mais je pense pouvoir le dire : à Luxembourg, quand on est un homme, on peut se faire faire un costume sur mesure impeccable, cela me semble assuré considérant la densité impressionante de tailleurs pour homme dans un si petit espace, presque autant que ce que Mister Gw. et moi avions constaté à Jersey en fait !

Mudam_Stezaker_Pair_IV-600Par contre, ce que l'on ne peut pas trop faire à Luxembourg, c'est acheter des livres... c'est le bémol, les librairies ne sont pas légion et c'est vraiment dommage étant donné le nombre d'endroits charmants où s'installer pour lire qu'on y trouve ! Mais, Bruxelles et ses bouquinistes n'est pas si loin, Lille non plus. Et je n'ai pas pu tester les bibliothèques, donc relativisons.

Bref, le Luxembourg, c'est super chouette, surtout quand on y est aussi bien accompagnée que je l'étais.
Moralité : faites vous des amis luxembourgeois de toute urgence !

Posté par elsia à 21:04 - elsia voyage aussi ! - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires

    ah, c'est donc une "fiesta", ce moment entre 19 et 23H qu'on passe entre copains pendant que les filles dansent et qu'on est à peine adolescent ! J'imagine qu'on peut s'y rendre en casaque ou en cosaque ou... en passant par la porte rouge du jardin d'un tailleur chinois !!!!
    Merci d'avoir fait le détour par chez moi, quelle bonne idée, vraiment !!!
    Bises bises.

    Posté par gwendoline, 27/06/11 à 21:50
  • Et oui, une fiesta, et même en casaque "orange travaux" il semblerait que notre héros adolescent ait eu le beau succès d'un cosaque en forme !

    Les détours de telle sorte seront toujours un plaisir assurément, je suis bien contente que mon inconscient ait masqué à ma mémoire le temps réel du trajet entre Luxembourg et Bruxelles, le cerveau est vraiment drôlement fait pour nous réserver des bonheurs.

    Retour un peu triste, mais avec la certitude du tour des choses, tout va toujours mieux à la fin.

    Posté par elsia, 11/07/11 à 08:34

Poster un commentaire