elsia

Des nouvelles de moi, de ce que je fais, de ce que je vois et qui *ring a bell*

04/07/10

la partie lumineuse et la pesanteur obscure

"La liberté platonicienne de l'esprit n'autorise aucun jugement de totalité ; elle arrache la partie lumineuse du tableau divin à la moitié obscure. Cette liberté est pour une bonne part un phénomène culturel ; elle est la noble préoccupation de tout heureux athénien à qui il avait été donné de ne pas n'être ilote. Celui-là seul peut s'élever au-dessus de la nature pour qui un autre supporte le poids de la terre. Comment Platon aurait-il philosophé s'il avait été son propre esclave domestique ? Qu'aurait enseigné le rabbi Jésus... [Lire la suite]
Posté par elsia à 09:46 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

29/06/10

Tous à la mer ! (St Malo, c'est bô)

Je ne l'ai pas dit encore mais... j'ai été à la mer !! (ça y est, je l'ai dit) Parce que les vacances pendant les vacances, c'est trop ennuyeux comme concept, je suis de ces gens qui partent en vacances soit avant, soit après, mais rarement pendant les périodes consacrées. C'est comme ça. Du coup, voilà, je suis partie en vacances à St Malo, pour un grand week-end vraiment de congés.Et qui mieux que Mister Gw. pour m'accompagner ? Personne ! C'est pour ça qu'on est partis ensemble (sic ;-), parce que les vacances en vieux couple,... [Lire la suite]
Posté par elsia à 09:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23/06/10

ça passe bien

Leur musique est bien en soi, mais je viens de découvrir que leurs vidéos sont démentielles en fait... des gens cool en somme (presque même trop cool pour être honnêtes ^v^) OK Go - This Too Shall Pass from OK Go on Vimeo. Elles sont TOUTES bien. C'est imparable. Et dire que j'ai écouté tant de temps sans voir !
Posté par elsia à 23:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20/06/10

Sur l'idée d'un théâtre documentaire...

On m'a parlé il y a peu de "théâtre documentaire", de l'envie d'un "théâtre documentaire"... Construction/reconstruction d'éléments épars autour de cette idée flottante dans l'air. Réflexion en cours, jalons. Théâtre "humain" Denis Lachaud, Ma forêt fantôme : scène 2, acte II, litanie des médecins, entrecoupées de souvenirs personnels et anecdotes de rue, ou bien est-ce l'appréhension de l'ampleur comme de la particularité de la pandémie qui s'entrecoupe de celle des effets secondaires... [Lire la suite]
Posté par elsia à 20:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10/06/10

J'ai fait des bagels !!

Les enfants, je vais vous dire un truc : il y a des gens qui vont au Canada ou à NYC juste pour ça : des BAGELS.Y'en a c'est les donuts, y'en a c'est les burgers, et puis y'en a, c'est les bagels, leur truc d'Amérique à eux... et ben moi, je crois bien que je fais partie de ces gens-là. J'aurais pas parié à la base, mais faut se rendre à l'évidence que c'est une tuerie, les bagels. Alors vous comprendrez que c'est un truc de malade ça, de faire ses propres bagels soi-même à la maison comme une grande !Ce qui incroyable en fait... [Lire la suite]
Posté par elsia à 19:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07/06/10

Préparer sa fuite... ou s'en laisser surprendre

La première incursion connue de la Belgique dans ma vie d'adulte a été la musique de Girls in Hawaï. C'était il y a un temps certain déjà, le premier album que j'ai acheté à cause de sa pochette, il y en aurait bien d'autres mais à l'époque c'était une transgression, rencontre par hasard, dans un Strasbourg sur le point de devenir du passé. Un album écouté d'abord dans les dernières semaines d'une chambre minuscule, d'un blanc absolu, l'esprit tendu vers un but qui lui aussi était sur le point de devenir du passé, une autre vie.... [Lire la suite]
Posté par elsia à 11:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

06/06/10

Que l'antienne soit le chant du soir.

J'ai appris un nouveau mot ce soir : "antienne". N'étant pas très familière avec le vocabulaire musical, encore moins liturgique, malgré les louables efforts de certains de mes amis, j'ai tout découvert de ce mot, je dirais même que j'ai eu la chance de tout découvrir de ce mot ce soir. Et ce que je trouve magnifique désormais face à toute l'amplitude de sens que ces définitions étayées m'ont ouverte, c'est que je reste incertaine désormais de la signification de la phrase qui employait ce mot ! Phrase glanée à... [Lire la suite]
Posté par elsia à 22:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06/06/10

A nos yeux également aimables.

Découvert il y a peu le travail époustouflant de Julia Randall et n'en ai pas parlé. My bad.Une précision : c'est fait aux CRAYONS DE COULEUR. Oui. Je sais. Violent, hein ? Par ailleurs, j'ai aussi croisé les maisons flottantes d'Amy Casey, qui m'ont rappelé -le tragique en plus- d'anciens travaux de Véronique Joffre, du temps où toutes ses planètes avaient des échelles de cordes.
Posté par elsia à 17:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01/06/10

Chronique du dépeuplement #4 (où on en est, où on part, où on y reste, où on revient en cercle)

Préférer les ciels bas à l'intempestif soleil, et même les jours de pluie à ceux de brise légère, est-ce tant perturber l'ordre commun ? L'insouciance désarmée, volontaire, militante, les écailles à terre et le souhait du plus clair, peut-elle être cruelle ? Est-ce des coups que l'on porte quand on ne veut pas porter le reste ? Est-ce qu'il faudrait s'excuser de ne pas s'éclipser sur la pointe des pieds, en tout bien, tout honneur, toute contenance et proportion gardée ? Ou avoir honte ? Ou des ennuis ? Ou des regrets, ou des remords,... [Lire la suite]
Posté par elsia à 22:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30/05/10

ON L'A FAIT!!!! (ou le coming-out de fan de rugby)

Je n'arrive pas à y croire, je suis incroyablement heureuse. Le bouclier est à l'ASM !! Je n'arrive pas à y croire !Je l'ai vécu en direct, chaque passe, chaque avancée et chaque risque inscris dans ma chair : on l'a fait, le bouclier est arverne... enfin... ...enfin à la maison ! J'aimerais tant être à Clermont demain, les voir entrer dans la ville, le bouclier en tête : NOUS, LES HEROS !!!!!!!!!!!! J'espère que Mignoni l'a vu, était pas loin, l'a vécu : tu as fait cette victoire, comme tant d'autres, comme James cédant à Parra... [Lire la suite]
Posté par elsia à 00:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]